Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index Forum Eerste Wereldoorlog
Hét WO1-forum voor Nederland en Vlaanderen
 
 FAQFAQ   ZoekenZoeken   GebruikerslijstGebruikerslijst   WikiWiki   RegistreerRegistreer 
 ProfielProfiel   Log in om je privé berichten te bekijkenLog in om je privé berichten te bekijken   InloggenInloggen   Actieve TopicsActieve Topics 

The Great War in the Meuse 1914-1918

 
Plaats nieuw bericht   Plaats Reactie    Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index -> Verdun Actieve Topics
Vorige onderwerp :: Volgende onderwerp  
Auteur Bericht
Yvonne
Admin


Geregistreerd op: 2-2-2005
Berichten: 45558

BerichtGeplaatst: 17 Feb 2011 23:50    Onderwerp: The Great War in the Meuse 1914-1918 Reageer met quote

Ouvrir Verdun et la Meuse au tourisme
La commémoration du centenaire de la bataille de Verdun aura lieu en 2016. L’évènement constitue un enjeu mémoriel et économique très important pour la Meuse, département qui compte un peu moins de 200 000 habitants. C’est pourquoi, une nouvelle manière d’appréhender le tourisme a été initiée sur une terre qui vit débarquer ses premiers visiteurs-pèlerins dès 1919.
Chaque année, près de 400 000 visiteurs, dont 70 000 scolaires, se rendent sur les champs de bataille de Verdun. D’ici 2014, avec la célébration du centenaire du début de la Première Guerre mondiale, les responsables espèrent doubler leur nombre. Mais l’intensification du tourisme de mémoire ne se fera pas à n’importe quelles conditions. Ainsi, ils ne veulent pas que s’instaurent un tourisme de masse irrespectueux de la solennité du site, avec des voitures circulant dans tous les sens et des gens s’éparpillant dans les bois. Pour cela, le cheval et le vélo pourraient aider à mettre en place des flux propres et silencieux.

Néanmoins, dans le but de faire de Verdun le site de référence de la Grande Guerre avec des moyens modernes, c’est toute la politique mémorielle et touristique qui doit être repensée. Certaines mesures, comme le fait qu’au printemps 2011, toutes les poubelles des aires de pique-nique devront avoir disparu, au nom du respect de l’environnement et du lieu patrimonial, nous apparaissent d’ores et déjà incompréhensibles. D’autres sont heureusement plus censées. Comme l’idée de vouloir tirer parti des 8,5 millions de fiches signalétiques du service des combattants qui se trouvent aux archives départementales de la Meuse. Certains envisagent ainsi de numériser toutes les fiches qui suivent à la trace les Poilus et les autres combattants pour 2014 et de les mettre en ligne afin qu’elles soient consultables sur internet. Ces documents ont en effet un fort pouvoir d’attraction pour les gens qui veulent renouer avec leur histoire familiale et rechercher leurs racines. Nombreux sont ceux qui viennent à Verdun et sont très émus de découvrir le terrain où l’arrière-grand-père s’est battu et a été tué.

A l’heure actuelle, près de 400 sites ont été exhumés et sont visibles à des degrés divers. Il en reste encore beaucoup à redécouvrir, avec potentiellement 3 000 emplacements. Des petites batteries, des abris, des stèles aujourd’hui couverts de ronces et de taillis ne demandent qu’à être exhumés. Dans le périmètre de la zone rouge, où les archéologues essayent de travailler précautionneusement, rien ne se fait par hasard. Malheureusement, des pillards viennent et réduisent à néant leur travail. Au mépris de toutes les consignes de sécurité, ils sont à la recherche des plaques de soldats qu’ils revendront sur eBay avec la mention « Verdun authentique ». Il faut dire que c’est l’endroit le plus riche en souvenirs de guerre. Chaque semaine, les forestiers exhument une tonne d’obus qu’il faut évacuer.

Quand ils viennent ici, les visiteurs prennent conscience que sous cette beauté végétale, c’était l’apocalypse. Tout est sacré : le sol, les paysages, la forêt. Car, tout autour de la butte de Froideterre, c’est un paysage bouleversé qui se dessine, avec des fondrières à demi remplies d’eau qui témoignent encore de la violence des combats qui se déroulèrent en 1916. Au-delà, c’est aujourd’hui une forêt sacrée, un sanctuaire. Une forêt historique et artificielle plantée de pins noirs d’Autriche et d’épicéas, puis de feuillus, au lendemain de la guerre. Contrairement à ce que les gens croient, la bataille de Verdun ne s’est pas déroulée dans une forêt. En 1914, ici il y avait des villages, avec des champs, des pâtures, des vergers, des petits bosquets. La forêt a depuis recouvert de son manteau vert le plus grand cimetière du monde. C’est aussi le dernier champ de bataille intact de la Grande Guerre. Un territoire naturel et vivant qui ambitionne désormais de décrocher le label « forêt patrimoine », au même titre que d’autres massifs prestigieux tels que Compiègne ou Fontainebleau. Une première étape avant de briguer une inscription au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

De nos jours, la forêt de Verdun représente un massif de 17 000 hectares en zone rouge, soit le territoire des combats. La faune et la flore se sont emparées pacifiquement des vestiges militaires et ont recouvert d’un tapis de feuilles et de mousse les restes des villages détruits. Des colonies de chauves-souris rares ont investi les forts. Cet univers de peines et de douleurs est devenu également un paradis pour les populations les sonneurs à ventre jaune, un petit crapaud aux yeux en forme de cœur. Des orchidées sauvages poussent sur les pelouses calcaires.

Verdun est l’un des sites les plus authentiques au monde de la Guerre de 1914-1918. Dans la Somme, en Turquie ou dans les Dardanelles, il ne reste plus rien. En Meuse, la forêt a permis de préserver les champs de bataille. La Meuse, terre spoliée et meurtrie, doit maintenant apprendre à tirer profit d’un tourisme historique qui ne cesse de s’amplifier, avec des visiteurs venant du bout du monde.

http://www.obiwi.fr/voyage-decouvertes/tourisme-solidaire/89536-ouvrir-verdun-et-la-meuse-au-tourisme
_________________
Met hart en ziel
De enige echte

https://twitter.com/ForumWO1


Laatst aangepast door Yvonne op 05 Apr 2011 10:42, in totaal 1 keer bewerkt
Naar boven
Bekijk gebruikers profiel Stuur privé bericht Verstuur mail Bekijk de homepage
Yvonne
Admin


Geregistreerd op: 2-2-2005
Berichten: 45558

BerichtGeplaatst: 05 Apr 2011 10:42    Onderwerp: Reageer met quote

The Great War in the Meuse 1914-1918
Each year, 500,000 visitors come to see the historical sites and memorials to the Great War in the Meuse.

The département divides into 5 large historical zones covering 1914-18, around the town of Verdun, Capital of the Great War.

http://www.meusetourism.com/en/582/pages/d/the-histotic-times/the-great-war-in-the-meuse-1914-1918/page/0
_________________
Met hart en ziel
De enige echte

https://twitter.com/ForumWO1
Naar boven
Bekijk gebruikers profiel Stuur privé bericht Verstuur mail Bekijk de homepage
Berichten van afgelopen:   
Plaats nieuw bericht   Plaats Reactie    Forum Eerste Wereldoorlog Forum Index -> Verdun Tijden zijn in GMT + 1 uur
Pagina 1 van 1

 
Ga naar:  
Je mag geen nieuwe onderwerpen plaatsen
Je mag geen reacties plaatsen
Je mag je berichten niet bewerken
Je mag je berichten niet verwijderen
Ja mag niet stemmen in polls


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group